Immersion au coeur de la production

 

Chaque produit Anthogyr reflète l’expertise industrielle du groupe. Point de fusion entre savoir-faire d’excellence et équipement ultra-moderne, le site de production garantit une qualité de fabrication sans faille. Entretien avec Olivier Pigny, directeur industriel.

Anthogyr fête ses 70 ans, la production s’inscrit au coeur de son histoire ?
La transformation de la matière s’impose depuis toujours comme la raison d’être d’Anthogyr. Implanté au pied du Mont-Blanc, au coeur de la vallée de l’Arve et de son bassin du décolletage, pôle mondial de la spécialité, le groupe bénéficie d’un environnement unique. Fondé par une famille d’horlogers en 1947, il est l’héritier de cette micromécanique de précision qu’il a su développer tant au niveau des savoir-faire que des outils de production. Plus récemment, au cours des quinze dernières années, l’accélération de sa croissance a demandé des investissements particulièrement importants. En 2007, 20 millions d’euros ont été engagés dans la construction de son nouveau site industriel de 8000 m2, un site agrandi en 2013 pour atteindre aujourd’hui les 9400 m².

Pouvez-vous présenter le site de fabrication actuel ?
Sur le principe du lean manufacturing, il intègre l’ensemble des étapes allant de l’usinage de la matière première à l’assemblage, jusqu’aux phases finales de décontamination et de conditionnement en salle blanche dans des packagings stériles. Tous les ateliers de production sont certifiés ISO 9001, ISO 13485 et EN9100, permettant ainsi une totale conformité des produits avec les directives et normes en vigueur. Le site est équipé d’un parc industriel qui évolue en permanence pour rester à la pointe de la technologie et accompagner notre croissance. Il représente la partie la plus lourde de l’investissement, mais le périphérique machine, c’est-à-dire les moyens avals ou connexes à l’usinage (nettoyage, sablage, contrôle…) sont aussi conséquents.

Revenons sur L’expertise industrielle… Concrètement comment naît un produit Anthogyr ?
L’équipement industriel high-tech va de pair avec des process performants. L’industrialisation s’inscrit à la charnière de l’ensemble des services. En amont, nous travaillons en synergie avec le pôle R&D en fabriquant les prototypes conçus par les ingénieurs puis en engageant des préséries qui conduiront à valider le produit dans sa forme définitive. Parallèlement, le marketing estime les ventes et la chaîne d’approvisionnement définit la quantité à produire pour une date donnée. A nous ensuite de mobiliser nos équipes méthodes, gestion de production et fabrication (usinage et finition) afin de mettre en stock l’ensemble des références dans les délais. L’expertise humaine est évidemment présente à chaque étape. Je tiens d’ailleurs à souligner le haut niveau de compétence de l'équipe qui fait preuve au quotidien d’une rigueur et d’une précision exemplaires dans la fabrication, le contrôle mais également la maîtrise de l’environnement en salle blanche pour garantir l’absolue qualité de nos produits.

Quelle est la place de l’industrialisation dans la stratégie globale ?
L’intégration totale des process de fabrication représente une force et un atout concurrentiel certains. Bien sûr, cela certifie une qualité sans faille mais l’enjeu est également celui de l’innovation. L’interaction constante entre la conception et la production donne un temps d’avance essentiel dans la course à la performance. Nous sommes en capacité de rapidement fabriquer les prototypes et lancer les productions. Un plan validé au bureau d’études aujourd’hui, peut être sur machine un à deux jours après, le temps de traiter les dossiers techniques côté bureau des méthodes et de libérer de la place sur le parc machines pour réaliser les pièces. Nous avons cette capacité à être très réactifs et nous nous devons de garder cette agilité tout en garantissant le développement rapide de l’entreprise.

Et cela passe par de l’innovation de process ou d’organisation ?
Chez Anthogyr, nous ne restons pas sur nos acquis ! Notre croissance impose une remise en cause permanente. L’usine du futur modifie les manières de produire, l’organisation industrielle évolue du fait de la digitalisation, de l’automatisation… Nous devons donc être innovants en termes de moyens de fabrication, de management, de gestion de production… L’équipe R&D travaille principalement sur les produits, éventuellement sur quelques technologies d’obtention. Tout ce qui est lié aux process à proprement dit va être traité par la direction industrielle. Depuis quelques années, un poste est dédié à l’amélioration continue, en lien avec des experts et des collaborateurs chargés de l’accompagnement des équipes. Nous réalisons également un important travail d’analyse de la concurrence et de veille industrielle pour lequel nous impliquons toutes les parties prenantes en interne. Sur ces thématiques, nous collaborons avec d’autres entreprises, notamment dans le cadre du pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries dont nous sommes membre.